DINARTICA retour

DINARTICA – Course retour en solitaire.

Arrivée à Dinard. 14/08/06 Ayant passé la ligne à 11h38m57s, je ne pensais pas à avoir à utiliser le mail pour vous donner quelques nouvelles.
Malheureusement je me suis fait « viré » des bouées de Dinard, car la DINARTICA n’avait pas réservé de places pour ses bateaux…C’est bien la première fois que je vois cela où les bateaux d’une course sont obligés de se faire pendre ailleurs!
Pourtant une course ne vit que si elle est conviviale!
A 14h00 j’ai donc fait route sur Le Havre à grand regret, car quelques rêves secrets s’envolés et le besoin de « consulter » pour les quelques blessures attendront 2 jours de plus.
Voilà, voilà et merci à ceux qui le méritent.
Fait à bord de NEGOCEANE en route vers son port d’attache le 14 août à 15h30.

13/08/06 Le vent de N est toujours de la partie…Nous avons passé la journée d’hier dans le Canal St Georges et la mer d’Irlande sous les nuages et vent de l’arrière (force 5/6/7), nous obligeant à empanner de nombreuses fois sur une mer quoique agitée mais beaucoup moins violente que la mer Celtique où nous sommes en ce moment.
Nous approchons de la pointe extrême SW de l’Angleterre (pointe Land’s End) et passé ce virage, route directe sur Dinard (enfin sur le papier) que nous devrions atteindre demain après-midi…
Cette fois l’arrivée est fortement pressentie et pour cause!
Comme ce sera sans doute le dernier mail en direct du bord, j’ai voulu y joindre le récit ci-dessous pour qu’il puisse peut-être servir à d’autres…
Pourquoi au dernier instant: sans doute pour la course reste course tout simplement…
A bord de NEGOCEANE le 13 août à 12h00 françaises.
POSITION: 50°36′- N- 006°24′ W (40′ de Land’s End) (Route au 140 à une vitesse de 10 nds).

12/08/06. Après la pétole de la matinée, la journée d’hier fut bien triste (grains de pluie) et les empannages se sont succédés à un rythme soutenu avec ces vents de N à NW (force 4/5); il ne faut pas s’en plaindre, malgré tout, de ce portant qui va nous pousser quelques jours encore.
A 07h30, nous étions dans l’E-W de l’ile Rathlin et la pointe Mull of Kintyre (détroit entre l’Irlande et l’Ecosse).
Spectacle impressionnant, s’il en est, avec ces falaises éclairées par ce magnifique lever de soleil, ce fort courant contre bien sûr (5/6 nds vives-eaux obligent)!
Nous sommes, donc, dans l’anticyclone et le bonheur est revenu pour faire de la voile dans des conditions plus adaptées à ce « sport ».
La grande descente vers le sud est amorcée et la vue de cette côte hospitalière amorce notre fin de parcours…
Les empannages continuent, bien sûr, avec ce vent de N 5/6 et notre route au 180°…
Fait à bord de NEGOCEANE le 12 août à 12h00 (TU+2).
POSITION: 54°45 N- 005°17 W (Route= empannage à une vitesse de 10/12 nds).

11/08/06. Après une journée à se refaire une santé sur le plan « le compteur de milles » (vent de NW 5/7 et une vitesse proche des 15 nds) nous voici donc sans vent depuis ce matin 05h00; nous sommes dans une bulle entre l’anticyclone qui montre le bout de son nez et la petite dépression d’hier…
Avec ce petit intermède j’ai pu réparer les petites bricoles qui ont cassées durant ces derniers jours (retenue de bôme, écoute de rail de grand-voile etc…).
Depuis 23h00, nous longeons les Hébrides; quelques vieux souvenirs remontent avec le Tour des Iles Britanniques de 2001 et la tempête essuyée au mouillage dans le port de Bara…et notre départ pour la 3ème étape à la barbe des anglais impuissants.
Le temps est couvert et pluvieux, le paysage est sombre et lugubre, les eaux noirâtres (un temps d’Ecosse quoi!).
Attendons avec impatience le vent du N annoncé; mais qui toujours aux abonnés absents…
Fait à bord de NEGOCEANE le 11 août à 12h00 (TU+2).
POSITION: 57°23 N- 008°07 W (dans l’W de l’île BARA au sud des Hébrides) Route et vitesse quasi nulles.

10/08/06. NEGOCEANE est passé dans l’W de MUCKLE (pointe N des Shetlands à une distance de 15 milles) à 07h00 (TU+2).
Les affaires ont repris: après avoir parcouru plus de 260 milles dans les dernières 24 heures.
Heureusement que nous sommes du bon côté de la petite dépression de 1OOO hpa, située sur bâbord avant, qui nous donne ces vents de N à NW 30 nds et comme elle se déplace vers le sud, nous aspirera avec elle jusqu’à … (actuellement vents de travers).
La nuit, quoique courte, est revenue et quelque part cela nous rassure!
Sinon à bord la vie est toujours aussi « froide » et de ce fait il gagner du sud le plus rapidement possible pour une
multitude de raisons…!
Fait à bord de NEGOCEANE le 10 août à 12h00 (TU+2).
POSITION: 6O°10 N- 003°26 W (Route au 230. Vitesse 12/15 nds).

09/08/06. Journée d’hier, ô combien palpitante s’il en est…
Après le mauvais temps de la nuit et de la matinée du mardi, la pétole s’est installée dans l’après-midi et la grand-voile est tombée sur le pont (le brélage poulie de drisse – grand-voile s’est rompu). Il a donc fallu profiter de ces instants de relâchement du souffle d’Eole pour faire de la grimpette au sommet du mât: je vous raconterai cela à l’arrivée car il y a des leçons à en tirer).
A 00H00 les vents d’E (force 5) se sont enfin levés et avons pu faire route directe sur les Shetlands, en matinée ceux-ci ont viré au S (force 4) provoquant une mer agitée et très hachée.
En hiver cette mer de Norvège doit être terrible au vu de ce que l’on endure aujourd’hui…
Une petite pensée aux collègues de la classe IRC qui viennent de prendre le départ.
Fait à bord de NEGOCEANE le 9 Août à 12h00 (TU + 2).
POSITION: 62°23 N-002°09 E (Cap au 230°, vitesse 10 nds).

08/08/06. Nous sommes toujours dans la « brafougne » c’est-à-dire que les effets de la dépression plus au nord se font encore sentir: Vents SW 6/7 jusqu’à 03h00, puis W 5/6 mollissant 5 durant cette matinée.
Les vents ne sont pas bien forts, mais par contre la mer, elle, est forte avec des creux de 5/6 m. Je ne sais à quoi cela est dû, mais au près la marche du voilier s’en trouve considérablement ralentie.
Nous avons fait route vers l’W toute la journée d’hier et une partie de la nuit pour aller chercher la bascule des vents d’W que l’on a trouvé vers 03h00.
La vie à bord est comme dans un « shaker », enfin je l’imagine… L’humidité, le froid extérieur et la nourriture froide n’engendrent pas l’euphorie! Peut-être y aura-t-il des jours meilleurs?…
Fait à bord de NEGOCEANE le 8 août à 12h00 locales.
POSITION: 65°42 N- 005°53 E (Route au 200 à une vitesse de 10/11 nds).

07/08/06
Départ de la 2ème étape Solvaer-Dinard (Lofoten-Norvège) ce dimanche 6 sous une pluie battante et un temps médium (S 3).
Passé l’abri de la côte, les choses sérieuses ont commencé avec ce vent de SW 5/6 voire 7 cette nuit avec une mer formée forte.
Eole a tourné la clé des vents dans le mauvais sens, car nous l’avons de bout comme à la montée…il nous faut donc toujours tirer des bords (cap 225 sur les Shetlands).
Sur ce parcours nous devons laisser l’Angleterre à bâbord.
Nous sommes donc partis à deux en solitaire: OCEAN et NEGOCEANE.
Allez savoir pourquoi…peut-être pense-t-on que les solitaires sont beaucoup moins rapides!
Il faut réapprendre à vivre dans l’humidité et le froid, d’autant plus que je me suis aperçu une heure avant le départ que la bouteille de gaz neuve installée 3 jours auparavant était vide suite à un mauvais serrage du détendeur… Manger froid est un vrai délice!
Fait à bord de NEGOCEANE le 7 août à 12h00 locales.
POSITION: 67°11 N-010°41 E. Route au 28O°. Vitesse 9/10 nds.

Ce contenu a été publié dans 8 - DINARTICA - Course retour en solitaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.